Les outils de l’UPSME pour la comptabilité du micro-entrepreneur

0
873
Les outils de l'UPSME pour la comptabilité du micro-entrepreneur

Comme tout pro­fes­sion­nel, le micro-entre­pre­neur est sou­mis à la tenue d’une comp­ta­bi­lité. Toutefois, le régime auquel il est affi­lié (micro-entre­prise) lui per­met de béné­fi­cier d’un dis­po­si­tif allégé.

« Par déro­ga­tion aux dis­po­si­tions des articles L. 123–12 à L. 123–23, les per­sonnes phy­siques béné­fi­ciant du régime défini à l’article 50–0 (Régime micro-fis­cal – NDLR) du code géné­ral des impôts peuvent ne pas éta­blir de comptes annuels. Elles tiennent un livre men­tion­nant chro­no­lo­gi­que­ment le mon­tant et l’origine des recettes qu’elles per­çoivent au titre de leur acti­vité pro­fes­sion­nelle. Elles tiennent éga­le­ment, lorsque leur com­merce prin­ci­pal est de vendre des mar­chan­dises, objets, four­ni­tures et den­rées à empor­ter ou à consom­mer sur place, ou de four­nir le loge­ment, un registre réca­pi­tulé par année, pré­sen­tant le détail de leurs achats. » Article L.123–28 du Code du com­merce

Pour per­mettre aux micro-entre­pre­neurs de res­pec­ter toutes leurs obli­ga­tions comp­tables, l’UPSME s’engage à leurs côtés et met à leur dis­po­si­tion les outils néces­saires.

Les outils de l’UPSME pour la comptabilité du micro-entrepreneur

La facture du micro-entrepreneur

En tant que pro­fes­sion­nel, le micro-entre­pre­neur est tenu de res­pec­ter la régle­men­ta­tion rela­tive à l’établissement d’une fac­ture. Tout man­que­ment à cette obli­ga­tion de fac­tu­ra­tion est pas­sible d’une amende de 75 000 € qui est désor­mais déli­vrée admi­nis­tra­ti­ve­ment (et non plus péna­le­ment) par la DGCCRF.

La fac­ture.

  • Obligatoire si la vente et/ou la pres­ta­tion de ser­vices est supé­rieure à 25 €.
  • Doit être conser­vée 10 ans.
  • Doit être remise dès la réa­li­sa­tion de la vente et/ou de la pres­ta­tion de ser­vices.
  • Doit com­por­ter toutes les men­tions obli­ga­toires.
  • Doit com­por­ter la men­tion rela­tive au RGPD de mai 2018.
  • Doit com­por­ter la men­tion rela­tive à la Médiation de la Consommation du 1er jan­vier 2016.
  • Doit com­por­ter au verso les condi­tions géné­rales de vente et/ou de pres­ta­tions de ser­vices (CGV et/ou CGVPS).

Les ser­vices pro­po­sés par l’UPSME pour faire face à ces obli­ga­tions sur la fac­ture

  • Un modèle de fac­ture à télé­char­ger, com­por­tant toutes les men­tions obli­ga­toires ainsi que celles rela­tives au RGPD et à la média­tion de la consom­ma­tion.
  • La rédac­tion de CGV et/ou CGVPS per­son­na­li­sées et adap­tées au modèle de fac­ture. La pres­ta­tion est fac­tu­rée 150 €. Elle est réa­li­sée avec le concours d’un Conseil Juridique.

Le livre de recettes du micro-entrepreneur

Le livre de recettes.

  • Ce livre doit res­pec­ter la chro­no­lo­gie des recettes enre­gis­trées.
  • Doit indi­quer le mon­tant et la date de la recette (encais­se­ment fac­ture ou note d’honoraire).
  • Doit indi­quer le mode de règle­ment (espèces, chèque, carte ban­caire, vire­ment, etc.).
  • Doit indi­quer la réfé­rence de la pièce jus­ti­fi­ca­tive (numéro de fac­ture ou de note d’honoraires.

Les ser­vices pro­po­sés par l’UPSME pour faire face à ces obli­ga­tions sur le livre des recettes

Le registre des achats du micro-entrepreneur

Le registre des achats.

  • Obligatoire pour les acti­vi­tés d’achat/vente et de loca­tion de meu­blés de vacances.
  • Doit réca­pi­tu­ler tous les achats effec­tués sur une année civile.
  • Doit indi­quer toutes les réfé­rences des achats ainsi que le mode de règle­ment uti­lisé.

Les ser­vices pro­po­sés par l’UPSME pour faire face à ces obli­ga­tions sur le registre des achats

Un outil de gestion en ligne gratuit à disposition des micro-entrepreneurs

les outils de l'upsme pour la comptabilité du micro-entrepreneur

Pour celles et ceux qui uti­lisent faci­le­ment inter­net, l’UPSME vous pro­pose, en par­te­na­riat avec TIIME, une plate-forme de ges­tion gra­tuite qui va vous per­mettre :

  • De créer vos devis et fac­tures sur mesure ;
  • De suivre vos règle­ments ;
  • De suivre votre seuil de chiffre d’affaires ;
  • De connaitre le mon­tant de vos coti­sa­tions sociales ;
  • De voir et d’imprimer votre livre de recettes et votre registre des achats.

Nous vous pro­po­sons, en adhé­rant à l’UPSME, de vous créer votre espace et de le para­mé­trer avec les carac­té­ris­tiques de votre micro-entre­prise. Vous n’aurez plus qu’à l’utiliser pour édi­ter vos pre­mières fac­tures.

Enfin, pour toutes celles et ceux qui passent par l’UPSME pour créer leur micro-entre­prise, vous dis­po­se­rez auto­ma­ti­que­ment de cet espace.

Le plus de cet outil facile à prendre en mains et très intui­tif :

  • Pour les accros du por­table, vous pou­vez télé­char­ger l’application sur votre smart­phone,
  • Tous les docu­ments édi­tés sont auto­ma­ti­que­ment sau­ve­gar­dés (fac­tures, devis) ;
  • Vous pou­vez éga­le­ment sto­cker tous vos autres docu­ments (fac­tures achats, docu­ments juri­diques et admi­nis­tra­tifs de votre micro-entre­prise) en les clas­sant dans des dos­siers dis­tincts.
  • Le tout dans un espace à la connexion sécu­ri­sée (SSL).

COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE