Comment bien gérer sa micro-entreprise ?

Aujourd'hui, le micro-entrepreneur ne peut plus ignorer sa responsabilité en matière d'information obligatoire à l'égard de ses clients. Affichage obligatoire, médiation de la consommation, information sur le traitement des données personnelles, information tarifaire, CGV et CGS, site internet, etc. Ne pas y mettre bon ordre et c'est s'exposer à des milliers d'euros d'amendes administratives dressées par la DGCCRF.

0 commentaire

L’aide “Déduction de CA 2021” pour les micro-entrepreneurs

L'aide "Déduction de CA 2021" va permettre aux micro-entrepreneurs qui rencontrent de grosses difficultés à la fois conjoncturelles et financières de ne pas avoir, éventuellement, de cotisations sociales à payer. Le dispositif est assez compliqué et l'UPSME met à disposition de ses adhérents un simulateur qui est à découvrir dans cet article.

0 commentaire

Formation Micro-entrepreneurs, l’AGEFICE augmente sa prise en charge pour 2020

Afin de renforcer son action durant la crise du Covid-19, l'AGEFICE a décidé d'augmenter son plafond de prise en charge pour l'année 2020. Il passe à 3500 € jusqu'à la fin de l'année et pour les formations se terminant le 31 mars 2021. L'UPSME profite de cette actualité pour revenir sur le dysfonctionnement des micro-entrepreneurs affiliés dans le groupe artisan de l'URSSAF.

0 commentaire

Tout savoir sur la CFE 2020 pour les micro-entrepreneurs : Covid-19, exonérations, calcul et paiement.

En pleine crise du coronavirus, les micro-entrepreneurs vont devoir s’acquitter de la Contribution Foncière des Entreprises (CFE), pour le 16 décembre 2020 au plus tard. Si certains vont pouvoir bénéficier d'une exonération partielle, pour une majorité de micro-entrepreneurs, aucune mesure n'est encore annoncée par le gouvernement. L'addition risque fort de ne pas passer !

0 commentaire

La déclaration d’impôts 2020 du micro-entrepreneur

La micro-entreprise n’a pas de personnalité distincte de celle du chef d’entreprise. Entreprise et micro-entrepreneur ne font qu’un pour l’administration fiscale. En conséquence, le micro-entrepreneur est imposé personnellement à l’impôt sur le revenu (IR) sur le bénéfice fiscal réalisé. Il va donc devoir déclarer, lors de la déclaration annuelle d’impôts, son chiffre d’affaires réalisé et encaissé, au cours de l’année de référence. Un tutoriel va vous permettre d'effectuer cette démarche, pas à pas.

0 commentaire